EN TOURNEE

Le Cercle de Craie Caucasien

de Bertolt Brecht

Quel bonheur de vous revoir en scène hier. L'ensemble est captivant, très beau. Cette fable trouve une puissante modernité, débarrassée ainsi de son excès de didactisme. Et j'ai adoré vos chaussures - Christophe Barbier - février 2017

Un texte essentiel dont le souffle poétique balaie les dogmes d’un autre siècle

Une épopée visuelle et sonore interprétée dans un esprit Glam-Rock

Une équipe soudée autour d’un propos fédérateur: la réconciliation.

IMG_1075.png

PROCHAINES DATES saison 16/17

  • La halle à grain à Lunéville, les 23 et 24 mai 

représentations déjà passées : Les bords de Scènes 4 et 5 novembre, Théâtre de Rungis le 15 novembre, Espace culturel Boris Vian des Ulis le 18 novembre, Théâtre Eurydice les 24 et 25 novembre, Chateau des Lumières de Lunéville les 1er et 2 décembre,  L'ECAM au Kremlin Bicêtre le 20 janvier, Le Vent se Lève à Paris les 2 et 3 février 2017

 

LE SPECTACLE EXISTE SOUS 2 FORMES Une forme frontale pour les plateaux et une forme circulaire adaptée à tout type de lieux. 

« Redoutable est la tentation d'être bon »

Dans une vallée du Caucase, après la guerre, deux villages se réunissent pour tenter de régler un litige territorial. Pour les y aider, la célèbre conteuse Arcadia Tschéidsé les invite à improviser un conte qui symbolise leur propre vie : l’histoire de Groucha, fille de cuisine au palais… Lors d’une révolution, Groucha sauve le fils du gouverneur, un bébé abandonné dans la tourmente. Elle le cache et l’élève au péril de sa vie jusqu’au retour de la mère naturelle de l’enfant qui, deux ans plus tard, réclame son bien. Qui est la vraie mère de l’enfant ? Qui jugera le cas ? 

On entre alors dans l’histoire Azdak, l’écrivain de village devenu juge pendant la révolution. Azdak, le révolutionnaire qui joue un gueux, comme dans Shakespeare les sages jouent les fous. Azdak le déçu qui ne décevra pas.

« L’artiste peut retrouver le sentiment d’une communauté vivante qui le justifiera, à la seule condition qu’il accepte, autant qu’il peut, les deux charges qui font la grandeur de son métier : le service de la vérité et celui de la liberté ».

Cet extrait du discours d’Albert Camus lors de la réception du prix Nobel pourrait signifier notre profession de foi.

En nous installant sur un territoire, en allant à la rencontre du public nous mettons tout en œuvre pour que l’acte théâtral soit une occasion d’émotion, de réflexion et d’émancipation.

 

Auteur Bertolt Brecht • Mise en scène Cécile Tournesol, Gil Bourasseau • Dramaturgie, Assistant à la mise en scène Yvan Garouel • Scénographie Bruno Collet • Musique Aldo Gilbert • Lumières Patrice Le Cadre • Vidéo et Régie Générale Fred Bures • Costumes Philippe Varache • Images Céline Dupuis • Distribution Carole Bourdon, Françoise Cousin, Anne Coutureau, Aldo Gilbert, Robin Goupil, Julien Muller, François Macherey, Axel Petersen, Christophe Rouzaud, Christian Sinniger, Sara Viot. • Administration Didier Masse • Production, Diffusion Marcos Cortés-Londono

Mentions légales

L’art mobile est conventionné par la Région Île-de-France, le Département de l’Essonne et la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois (91). La compagnie est soutenue par le Conseil départemental du Val de Marne, l’ADAMI et la SPEDIDAM. Coproductions Les Bords de Scènes, Théâtre de Rungis, Espace Culturel Boris Vian/Les Ulis, Château des Lumières de Lunéville. Partenaires Théâtre Eurydice de Plaisir, Studio théâtre d’Asnières ESCA. 

Gil, 

Notre Cercle te sera dédié, il sera libre, simple et beau. Ce sera une pièce de troupe comme tu les aimais. Accessible pour qu’on puisse en parler à la caisse de l’hyper. Chacun va y mettre toute son âme. « ça va déchirer » comme l’a écrit Françoise Cousin sur le registre de condoléances. Et moi je vais me consoler de ton absence en flirtant avec Bertolt Brecht. 

 — Cécile Tournesol

 

Bande annonce

 

Photos du spectacle

 

Forme circulaire

Crédit photos: Céline Dupuis, Philippe Varache et Jackà Maré
 

Vidéos de présentation